Raspberry Pi ~04 : Premier démarrage et configuration de base

Dans le guide précédent, nous avons vu comment installer le système d’exploitation sur la carte SD du Raspberry Pi. Nous allons maintenant procéder à son premier démarrage, ainsi que le préparer pour nos utilisations futures.

Pour rappel, nous nous basons sur la distribution dédiée au Raspberry Pi : Raspbian « Wheezy ».

Connecter le Raspberry Pi

Insérez la carte SD dans le lecteur du Raspberry Pi, branchez le cable HDMI à votre écran, connectez le clavier et la souris aux ports USB, le cable ethernet à votre réseau (routeur, box, switch), et enfin, connectez votre alimentation (le chargeur de téléphone portable par exemple) au port micro-USB du Raspberry. Connectez enfin l’alimentation au secteur : le Pi devrait démarrer, et vous devriez voir son affichage sur l’écran.

Le Raspberry Pi n’a pas de bouton marche/arrêt, nous y reviendrons dans un futur article.

Premier démarrage

Lorsque votre Raspberry Pi aura achevé son démarrage, vous devriez automatiquement arriver sur l’écran de configuration :

  • expand_roots : permet d’utiliser tout l’espace présent sur la carte SD
  • overscan : a activer si l’affichage ne remplit pas tout l’écran
  • configure_keyboard : permet de changer la langue du clavier
  • change_pass : permet de changer le mot de passe de l’utilisateur « pi »
  • change_locale : permet d’ajouter le support de la langue française dans le système (choisir FR-fr_UTF8)
  • change_timezone : permet de changer la zone de temps, afin que le système soit réglé sur le bon fuseau horaire
  • memory_split : permet de modifier la mémoire allouée à la puce graphique
  • overclock : permet d’augmenter la fréquence d’horloge du Raspberry Pi afin de le rendre plus véloce (attention avec cette option, la pose de radiateurs est conseillée)
  • ssh : permet d’activer le serveur SSH, permettant l’accès à distance à la console du Raspberry
  • boot_behaviour : permet de démarrer (ou pas) l’interface graphique automatiquement au démarrage.

Les options en gras devraient être ajustées, afin de correspondre aux guides suivants. Le serveur SSH nous sera notamment très utile à l’avenir, afin d’accéder au Raspberry en mode « headless » (sans écran ni clavier ni souris), par le réseau.

Une fois la configuration terminée, sélectionnez « Finish » et validez. Votre Raspberry devrait redémarrer pour appliquer les changements.

Configuration du serveur SSH pour un accès en mode « headless » via le réseau

Précédemment, nous avons activé le serveur SSH afin de pouvoir accéder au Raspberry via le réseau. Nous allons effectuer les derniers préparatifs pour ne plus avoir besoin ni de clavier, ni d’écran, ni de souris.

  • Si vous n’avez pas activé l’option boot_behaviour dans la configuration : vous devriez vous trouver sur la console, au login. Connectez vous avec l’utilisateur « pi » et le mot de passe que vous avez choisi. Vous êtes connecté
  • Si vous avez activé l’option boot_behaviour, vous devriez vous trouver sur le bureau de LXDE. Ouvrez LXTerminal.

Récupérez l’adresse IP qui vous a été allouée par le routeur/box avec la commande ifconfig eth0. C’est cette adresse que vous utiliserez pour vous connecter à distance au Raspberry Pi, elle devrait ressembler à 192.168.X.X. (dans notre exemple, ce sera 192.168.1.5)

Nous allons maintenant désactiver le login de l’utilisateur root par SSH, afin de renforcer un peu la sécurité en évitant qu’un utilisateur malveillant puisse faire des dégats sur votre Raspberry. Vous pourrez toujours vous connecter en root, mais par l’intermédiaire d’un compte utilisateur limité (« pi » dans notre cas).

Tapez la commande sudo nano /etc/ssh/sshd_config dans la console ou LXTerminal (le préfixe sudo permet justement de lancer la commande en tant que root). Descendez jusqu’a la ligne PermitRootLogin et remplacez le « yes » par « no« .

Nous allons également changer le port par défaut du serveur SSH afin de rendre encore plus difficile l’accès à un attaquant. Allez jusqu’à la ligne « Port » et remplacez le « 22 » par une valeur inférieure à 65535, et différente de 80, 443 (ces ports pourront nous être utiles plus tard). Cette valeur sera le port de connexion au serveur SSH. Dans notre exemple, nous choisirons 10022.

Sauvez le fichier avec « CTRL+O » et quittez l’éditeur nano avec « CTRL+X« .

Redémarrez le serveur SSH pour appliquer la nouvelle configuration avec la commande « sudo /etc/init.d/ssh restart« .

Vous pouvez également déconnecter écran, clavier, souris, votre Raspberry est maintenant accessible en mode « headless », en SSH via le réseau.

Se connecter au Raspberry en SSH

Maintenant que le serveur SSH est prêt, nous pouvons nous y connecter.

  • Sous Windows
    1. Téléchargez le logiciel client PuTTy, et lancez le

  1. Dans le champ « Host Name (or IP address)« , entrez l’adresse IP du Raspberry Pi (192.168.1.5 dans notre exemple)
  2. Dans le champ « Port », entrez le port que vous avez choisi (10022 dans notre exemple)
  3. Dans le champ « Saved Sessions », entrez un nom pour cette connexion, afin de sauvegarder ses paramètres. Cliquez sur le bouton « Save« . Dorénavant, vous n’aurez qu’à cliquer sur le nom de la session pour lancer la connexion SSH.
  4. Lancez la connexion. Lors du premier accès, une fenêtre vous prévient que la connexion n’est pas sécurisée et vous propose un certificat de sécurité. Acceptez ce certificat, qui sera utilisé lors des connexions suivantes.
  5. Vous devriez vous retrouver sur la console, qui vous propose de vous connecter. Tapez votre nom d’utilisateur (« pi » dans notre exemple), votre mot de passe et vous êtes enfin connecté !
  • Sous Linux
  1. Ouvrez un terminal
  2. Entrez la commande ssh -p 10022 pi@192.168.1.5, en remplaçant « pi » par le nom de votre utilisateur, le « 10022 » par le port SSH que vous avez choisi, et « 192.168.1.5 » par l’adresse IP de votre Raspberry.
  3. Comme sous Windows, un message vous prévient que la connexion n’est pas sécurisée, et vous propose un certificat de sécurité. Acceptez ce certificat en tapant « yes« .
  4. Entrez votre mot de passe, vous êtes connecté !

Cet article fait partie d’une série de petits guides concernant le Raspberry Pi. Le sommaire se trouve ici.

About Captain Stouf

Spécialiste en systèmes informatiques, Développeur matériel et logiciel, Inventeur, Maker : électronique, Systems on Chip, micro-controlleurs, Internet of Things, Modélisation / Scan / Impression 3D, Imagerie...

2 thoughts on “Raspberry Pi ~04 : Premier démarrage et configuration de base

  1. craintdegun
    24/04/2014 at 11 h 48 min

    bonjour

    sudo /etc/init.d/ssd restart?
    plutôt sudo /etc/init.d/ssh restart 😉

    1. Captain Stouf
      24/04/2014 at 13 h 29 min

      Ahaha !!! effectivement c’est mieux comme ça…
      C’est corrigé, merci !

Laisser un commentaire