Présentation pour le HackaDay Prize

Il s’agit d’un boitier autonome dédié à la sécurisation d’internet ainsi qu’au respect de la vie privée sur le réseau.
Sous ces deux notions très vagues, se cache un appareil open source et libre, qui permet à la volée de créer un proxy transparent TOR et/ou un proxy transparent OpenVPN, entre autres, et permettant aux appareils connectés à son point d’accès wifi intégré, de surfer sur internet d’une manière plus sécurisée.

8176021410091861327

L’appareil est compatible avec tous les systèmes d’exploitation existants, ainsi que tous types d’appareils clients : ordinateurs, laptops, smartphones, sous GNU-Linux, Windows, OSX, Android, et ce, sans aucune configuration particulière ou logiciel à ajouter.
Il est capable de se connecter au réseau via wifi, réseau ethernet, ou encore tethering USB/wifi via un smartphone android.
Son interface sur écran tactile est extrêmement simple d’utilisation, et sa batterie intégrée lui permet d’être totalement autonome pendant plusieurs heures.
Cet appareil est pensé pour être très facilement faisable à la maison, en utilisant des éléments trouvables très facilement, et très peu onéreux.

Ce boitier a été présenté aux RMLL 2013 à Bruxelles, a Fêtons Linux à Genève en mai 2014, à des entreprises informatiques suisses en septembre dernier, et je suis invité à en faire une démonstration dans les locaux d’HP Suisse à Genève début octobre. A chaque fois, il a suscité un vif intérêt, de la part des particuliers comme des entreprises.

En ce moment, il est en demi finales du Hackaday Prize, concours organisé par le site web bien connu, et récompensant le meilleur objet connecté (ainsi que 4 autres) par un voyage en orbite ou l’équivalent de ~200 000$.

Au cas ou je passe cette étape des demi-finales en fin de semaine, l’argent gagné servira à :
– renflouer mes finances. Plusieurs mois de développement, en laissant pas mal de coté mes activités professionnelles habituelles, ont considérablement entamé mes finances personnelles…
– continuer et pousser plus loin le projet, avec une « industrialisation » prévue à la suite du concours,
– financer une partie de La Zone 42, ce projet de FabLab qui me tient tant à cœur.

Si cela vous intéresse, vous pouvez visiter la page du projet sur hackaday.io pour avoir plus d’informations, et au mieux, m’apporter votre vote en me donnant un « skull » sur cette même page (avant le 27 septembre 2014, date clôture de cette étape des demi-finales)..

Laisser un commentaire