Makers – Robot Hack – Jour 1

Comme l’a annoncé le Panda, l’équipe HWL (c-a-d Panda et moi) nous sommes lancé le défi complètement fou de rivaliser avec des pointures du genre dans un contest organisé par MakerZine, et intitulé Robot Hack. En gros et pour faire simple, on a 3 semaines pour concevoir un robot… Entre temps sont organisées quelques vidéoconférences et Google hangouts avec des pointures de la discipline, ainsi que des rencontres entre tarés du robot. Tout le monde, de l’ingénieur de développement au barjo du LEGO est un peu au même rang, on échange des idées, du code, et on rigole par webcams interposées… Voila pour le décor.

Avec Panda, on a décidé de partir d’un robot-aspirateur comme base, y intégrer un Rapberry-Pi, un Arduino fait maison et quelques autres trucs, selon le temps disponible.
Le cahier des charges est le suivant :
– le matériel qu’on a sous la main, c’est à dire un maximum de récup’
– autonome un minimum
– controle manuel à distance (via navigateur web par exemple)
– vision a distance (via webcam et navigateur web ?)
– ecran intégré pour indiquer « l’humeur » du robot
– tout ce qu’on pourra intégrer et développer d’ici la fin du contest
– si possible, devra pouvoir aspirer le sol dans sa version finale (non je rigole  😀 )

Nos pauvres machines sont deux V-Bot RV-2 identiques achetés 22€ au Troc de l’Ile, en état physique fichtrement fatigué, mais fonctionnels avec batteries et chargeurs en bon état. On a eu du bol de craquer sur ces deux trucs 3 jours avant l’annonce du contest !!!

Donc, le jour 1 consiste à vider le machin de tous ses bidules inutiles pour en faire une plateforme robotique utilisable, faire un bon gros nettoyage (c’était un aspirateur ^^), et essayer de piger comment il fonctionne, on ne trouve aucun schéma technique sur le oueb…

Pour les 2 premiers points, après quelques coups de tournevis, un démontage complet et un passage au white spirit + brosse à dents, ça donne ceci :

2013-11-04 21.42.29

Plutôt pas mal comme plateforme de robot à pas cher, on est plutôt contents…

Concernant le circuit, on doit faire vite pour reverser le truc, pas le temps de le comprendre à 100%.

Le machin fait marche arrière et tourne aléatoirement quand il tape dans un obstacle, puis au bout d’un moment il semble chercher à suivre les murs. Ce sont les deux seuls comportements observés.

Pour le coté électronique, en gros, on a :
sur un petit PCB :
– le connecteur de la batterie,
– le connecteur du chargeur
– un interrupteur ON/OFF,
– un tas de fils qui partent sur le PCB principal. Le circuit de charge est donc sur le PCB principal.

sur le PCB principal :
– le gros connecteur qui vient du PCB alim
– 2 connecteurs, un pour chaque moteur DC, à priori 9V
– un seul stupide capteur optique : quand le robot tape sur un obstacle, le « pare-chocs » du robot déclenche ce petit sensor optique. Le robot se met alors en marche arrière, et effectue une rotation à gauche ou à droite aléatoirement d’une durée elle aussi aléatoire, puis repart en marche avant.
– le reste, pour le moment, on laisse de coté.

Prochaine étape : s’interfacer avec cette petite chose rigolote…

Son nom officiel, pour le moment, c’est Alpino : Alpes (on est Savoyards et fiers, don’t forget) + Pi + Arduino
Son nom officieux, c’est Raspi-Rateur… Parce que c’est un Raspi, un aspirateur, et que rien ne marchera jamais du premier coup 😀

About Captain Stouf

Spécialiste en systèmes informatiques, Développeur matériel et logiciel, Inventeur, Maker : électronique, Systems on Chip, micro-controlleurs, Internet of Things, Modélisation / Scan / Impression 3D, Imagerie...

2 thoughts on “Makers – Robot Hack – Jour 1

Laisser un commentaire