Kicad pour faire ses schéma et PCB en open source

KiCad est un logiciel d’édition de schéma et de création de circuits imprimés compatible Windows (mais faut vous poser des questions) / Linux / Mac OS X. Open source, il convient donc parfaitement à ma philosophie et j’espère la votre. L’interface ne rivalise pas avec les logiciels payant du domaine mais permet parfaitement de remplir mon usage ainsi que pleins d’industries comme le CERN. Il existe pleins de tutoriel sur le web pour vous en apprendre son utilisation. Mais peu voir pas sur comment aussi partager votre travail sur la création de composants ou empreintes.

Exemple d’un schéma et d’un circuit imprimé associé:

Éditeur de schéma KiCad

Éditeur de schéma KiCad

Editeur de circuit imprimé KiCad

Editeur de circuit imprimé KiCad

Il permet même d’obtenir une vue 3d de circuit imprimé avec les composants, comme ci-dessous :

Visualisation 3d d'un circuit imprimé avec KiCad

Visualisation 3d d’un circuit imprimé avec KiCad

Les modèles 3d des composants peuvent par exemple être crées avec OpenSCad. Kicad permet d’utiliser la notion de hiérarchie dans les schémas. Cela peut se révéler très pratiques si vous avez une partie de schéma que vous utilisez souvent ou qui se répète.

Le point important sur ce logiciel se situe à mon avis au niveau des librairies. Il existe une source collaborative pour celle ci sur GitHub comme ici. Ce point me semble essentiel, il est en effet important que chaque composant, empreintes crées puisse facilement être partager avec les autres utilisateurs. Du coup chaque ajout/modification sera facilement récupérer par tout le monde, ceci nous inclus.

Par contre, il est vrai que c’est pas super simple lors de la mise en place. D’abord il faut vous créer un compte sur GitHub, ou vous connectez si vous avez un. Ensuite il faut « forker » le dépôt de la librairie KiCad, cela veut dire faire une copie dans votre compte GitHub. Il suffit d’aller sur la page https://github.com/KiCad/kicad-library et de cliquer sur le bouton « fork » comme illustré ci-dessous :

Emplacement du bouton Fork sur la page GitHub

Emplacement du bouton Fork sur la page GitHub

Une fois cette étape effectuer, vous pouvez copier (on parle de cloner) les librairies sur votre ordinateurs. Pour ce faire il faut aller dans votre compte et trouver le dépôt de la librairie KiCad (juste précédemment forker), de copier l’adresse url pour « cloner » le dépôt. L’emplacement de l’url sur la page est montré dans l’image suivante:

Emplacement de l'url pour cloner un dépôt GitHub

Emplacement de l’url pour cloner un dépôt GitHub

Pour cloner les fichier sur votre ordinateur copier l’url et utiliser votre client Git préféré. Une fois l’opération terminée et les fichiers copiés, il faut ouvrir KiCad et configurer l’éditeur de schéma pour que les librairies pointes sur les fichiers copiés. Dans l’éditeur de schéma aller dans le menu Préférences -> Librairies, une nouvelle fenêtre s’ouvre. Là il faut commencer par supprimer toutes les librairies déjà installée. Cette étape n’est pas obligatoire mais tous les composants présents dans les librairies installées par l’installation de KiCad se trouvent aussi dans les fichiers que vous avez précédemment clonés. Ceci évitera des problèmes dans le futur lorsque vous voudrez éditez vos composants. Maintenant vous pouvez ajouter le répertoire des librairies en cliquant sur le bouton ajouter comme sur l’image ci-dessous:

Ajouter répertoire de librairies KiCad

Ajouter répertoire de librairies KiCad

Vous pouvez maintenant ajouter toutes les librairies en cliquant sur le bouton ajouter comme sur l’image ci-dessous:

Ajouter une ou plusieurs librairies KiCad

Ajouter une ou plusieurs librairies KiCad

Vous pouvez maintenant utilisez les composants et empreintes dans KiCad.

Maintenant si vous avez besoin d’un nouveau composant ou empreinte, je vous conseille de lire les règles. Oui je sais c’est ch… mais c’est aussi assurance d’avoir de la qualité dans les librairies et que ne soit pas rapidement le b… Mais il y a un bon côté, il existe des scripts python qui vérifient si vos nouveaux composants / empreintes respectent bien les règles. Une fois tout corrigé, oui il y aura des erreurs la première fois, vous pouvez partager vos créations et ainsi contribuer à la librairie. Cette opération s’appelle un « pull request », littéralement « une requête de pousser », pousser ses changement dans le dépôt original. Il faut alors mettre dans les commentaires les changements effectués et attendre qu’un des administrateur de la librairie accepte vos changements ou vous demande des modifications pour respecter les fameuses règles.

Pour illustrer cet article j’ai utiliser des captures d’écran d’un de mes schéma, circuit imprimé et vue 3d d’un projet personnel. Ce projet fera l’objet d’un article mais pour les plus impatients d’entre vous, vous pouvez trouver ce projet sur mon GitHub ou suivre ce lien. Abonnez-vous pour vous assurer d’être mis au courant des mises à jour.

Laisser un commentaire