Des sénateurs veulent taxer l’impression 3D avec la redevance Copie Privée…

Après les CD vierges, les disques durs, les lecteurs MP3, les smartphones, les box internet, les clés USB, les récepteurs GPS et bien d’autre encore, des sénateurs envisagent d’étendre la « Redevance Copie Privée » aux imprimantes 3D…

NextImpact a révélé cette volonté de sénateurs socialistes, qui désirent faire passer cet amendement dans le cadre du projet Macron sur la croissance. Cet amendement a été déposé le 1er avril, et ce n’est malheureusement pas un poisson…

Ce principe de « Redevance Copie Privée », déjà proprement scandaleux de la manière dont il est appliqué, vient poser une difficulté de plus à une technologie en plein essor. A la base d’une révolution technologique et industrielle qui en est à ses balbutiements en France, le développement de l’impression 3D ne pourra qu’être ralenti par cette taxe, alors que les autres pays du monde pourront exploiter cette révolution sans aucune restriction.

Cet amendement faisant partie du projet de loi Macron sur la croissance, on apprécie le paradoxe…

About Captain Stouf

Spécialiste en systèmes informatiques, Développeur matériel et logiciel, Inventeur, Maker : électronique, Systems on Chip, micro-controlleurs, Internet of Things, Modélisation / Scan / Impression 3D, Imagerie...

Laisser un commentaire